Mort

Publié le par Lougris

 



IMGP2267b-pola.jpg



Sous la surface qui se ride, se meuvent les ombres.
Longtemps j'ai eu si peur, que je n'osais regarder.
Maintenant, la vision étrange de ce monstre sombre,
Empoisonne mon esprit d'un miasme mauvais.

Dans l'océan brulant de ton regard orange,
Sous l'humide frondaison de tes arbres ciliés,
Se cache rusé, le plus noir de tous les anges,
Broyant mon coeur dans ses griffes rouillées.

Recraché sur le rivage, souillé, ensanglanté,
Je flotte dans la folie liquide de mes peurs.
M'éloignant de la froide clarté de tes regrets,
Mortelle dépouille d'un amour qui se meurt. 





Publié dans Poésie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

mariedom 08/02/2010 19:45


c'est la vie, il faut kkefois arriver à vivre avec ce garde fou qu'est l'angoisse


Loukristie 08/02/2010 16:07


Ouh là, aurais-tu été touché par l'ombre ténébreuse de la faux ?... C'est si froid que ça brûle... La mort peut parfois être si vivante quand on sait l'habiller ainsi de mots et de regrets...
Bisous !


Loukristie 11/03/2009 11:57

Les peurs parfois nous servent à changer de peau... Mais d'une dépouille renaîtra toujours quelque fleur...
Bisous.